#1 Rendez-vous avec un écrivain: Adélaïde de Clermont-Tonnerre - Son dernier roman Les Jours heureux

Quand avez-vous su que vous deviendrez écrivain ?


J'écris depuis mon plus jeune âge. Des histoires de toutes sortes, des poèmes, des nouvelles, mais j'ai mis beaucoup de temps à oser publier. Honnêtement au départ, cela ne me traversait même pas l'esprit. J'avais une idée si élevée de la littérature, que je ne voyais pas comment m'en approcher. C'est en devenant critique littéraire et en découvrant plus en profondeur la production contemporaine que j'ai osé me lancer. Plusieurs personnes avaient lu mes chroniques et m'avaient conseillé d'écrire un roman, ce que je faisais déjà, en fait, mais sans le dire. Le plus dur c'est de terminer... D'accepter de lâcher un texte, de laisser partir des personnages que vous aimez à la rencontre du vaste monde...


Êtes-vous du matin ou du soir?


Du matin. Très tôt. Avant mes enfants, je me levais à 5 heures, depuis que mes enfants sont nés c'est plutôt 3h30 ou 4 heures du matin. Tout est clair, limpide, joyeux dans mon esprit à ce moment-là. Les phrases arrivent souvent en pagaille. En revanche le soir — et avant minuit— je me transforme en citrouille.


Écrivez-vous au stylo et/ou à l’ordinateur ?


Les deux. J'aime beaucoup l'écriture manuelle qui ralentit l'esprit, me force à être plus concise, plus précise aussi. Et puis j'aime le papier. Ne plus avoir d'écran en face de moi. Regarder au loin. Pouvoir rayer, gommer, faire des dessins... Ensuite je remets au propre, mais quand je suis pressée j'écris directement sur mon ordinateur.


Auriez-vous une anecdote à nous raconter en lien avec l'un des deux objets suivants : trousse ou carnet de notes ?


Récemment, j'ai racheté une trousse avec une gomme, un taille crayon, des crayons à papier suffisamment gras pour que l'écriture glisse, soit agréable. Une règle aussi, des stylos, et des feutres de couleur. C'est un plaisir enfantin, très agréable. J'ai tout ce qu'il faut pour m'évader dans cette trousse. Quant au carnet de note, j'en commence plusieurs et malheureusement je les éparpille, mais quand je les retrouve j'aime redécouvrir ce qu'ils contiennent. Il n'y en a qu'un que je n'ai jamais perdu. C'est un cadeau. Il est recouvert d'un cuir orangé très beau, très souple. C'est un carnet que j'aime prendre en main et dans lequel je note des citations ou des extraits des livres que je lis. Il est plein de la sagesse, de l'humour et de la poésie des autres...


Adélaïde de Clermont-Tonnerre vous présente son ouvrage "Les Jours heureux" aux éditions Grasset sur YouTube


https://www.youtube.com/watch?v=ipOYaJLlfgc


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout